mais pourquoi porte-t-on des soutiens-gorges ?

C'est une question que je me pose assez régulièrement, en fait. Je sais, la réponse semble évidente. Mais en réalité, ça n'est pas aussi simple que ça.

Si je demande à plusieurs personnes pourquoi les femmes portent des soutifs, j'aurais sans doute quasiment à chaque fois la même réponse :

 Pour soutenir les seins, OBVIOUSLY...

 

Oui MAIS. Mais pourquoi soutenir les seins ? Pour le confort ? Pour l'ésthétique ? Par pudeur ? Le truc, c'est qu'à moins d'avoir une très forte poitrine et dans ce cas, effectivement, les seins ont besoin de support pour ne pas faire mal au dos, ou a moins de faire du sport ou là encore, il faut du support pour éviter les gênes et les douleurs... Vos seins se supportent très bien tous seuls. Quand je dis "supporter" je veux dire : ne pas causer de gêne physique ou de douleurs. Donc, pour le reste... Ce n'est qu'une question d'esthétique, alors ? 

 

On va faire un petit tour dans l'histoire (trèèèèèèèèèèèès rapidement) pour comprendre un peu pourquoi, finalement, on porte des soutien-gorges :


Une brève et incomplete histoire du soutien-gorge

GROSSO MODO, voilà comment fonctionne le monde, niveau vestiaire féminin : À chaque époque correspond un style vestimentaire - une mode - et une silhouette féminine idéale qui va de pair avec cette mode vestimentaire.  ( Evidemment, les styles et les modes varient, pour une même époque, selon la classe sociale, le pays, et l'âge . )  Pour que les corps des femmes aient la silhouette idéale pour aller avec la mode de l'époque, on a les sous-vêtements, qui servent à conformer le corps. Pour comprendre tout ça je vais vous montrer deux exemples très concrets et très parlants :

1. Les années 1900

Au début du 20ème siècle, la mode était aux robes à la taille ajustée et aux poitrines généreuses ; c'est la silhouette en S, qu'on peut reconnaître très distinctement sur ces images.  Pour être à la mode à cette époque, et donc avoir la silhouette à la mode, il ne suffisait pas d'acheter une robe et de l'enfiler. Si aujourd'hui, vous devriez mettre une robe de 1900, vous pouvez avoir la taille aussi fine que vous voulez, vous ne rentreriez jamais dedans. Parce que pour obtenir cette silhouette, les femmes portaient en dessous (entre autres) un corset.

 

Un corset, tout le monde sait ce que c'est. Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est qu'un corset est fait pour modeler le buste - et quand je dis modeler, je ne veux pas dire juste aplatir quelques bourrelets, je veux dire déplacer les côtes flottantes, remonter l'estomac et d'autres choses encore. Ça modifie à la fois l'extérieur ET l'intérieur du corps. J'en ai fabriqué, d'époques, et je peut vous assurer que c'est pas facile de respirer, de bouger, de manger... En tant qu'objet, c'est magnifique ; mais c'est franchement pas du tout confortable. 

 

Mais aujourd'hui, on sait bien que les corsets c'est pas confortable, qu'on en met de temps en temps pour le style, mais qu'au jour le jour, jamais de la vie. Nos arrières grand-mères ont rangé leur corsets aux placards... Et sont passées au soutien-gorge, nettement plus confortable et plus pratique. 

 

2. Les années 50

Mais le soutien-gorge, lui aussi, a en fait la même fonction : modeler la silhouette féminine en fonction des standards de beauté de l'époque. 

 

Autre exemple très parlant : les années 50. Taille de guêpe, hanches rondes et poitrine proéminente, projetée vers l'avant (vers l'avenir -  je ne rigole pas, la mode vestimentaire est hyper étroitement liée avec la situation politique / sociale / économique du pays) 

Bref, les femmes de cette époque non plus ne sont pas nées avec la silhouette type de l'époque. Pour les années 50, les sous-vêtements qui allaient de paie avec ce style étaient la gaine, pour affiner la taille, arrondir les hanches et les fesses de manière uniforme (et, accessoirement, tenir les bas) et surtout; l'emblématique Bullet bra ou Soutien-gorge "Obus".

3. Des années 60 à maintenant

 Et puis les années 60 sont arrivées et on cru que c'était la fin des soutien-gorges qui partaient tous au bûcher. On a libéré les corps, mais pas tant que ça. La silhouette idéale des années 60 ? Twiggy, la "brindille" : seins minuscules, hanches droites, bref, un corps d'enfant. Un enfant, ça ne porte pas e soutien-gorge. Donc, pour moi, on a pas tellement libéré le corps de la femme : on l'a libéré des carcans d'antan, pour en créer un nouveau.

 

Et aujourd'hui... C'est toujours pareil. Alors oui, question soutien-gorge, on a la choix : avec ou sans armatures, avec ou sans rembourrage, push up ou pas, sportif ou sexy... Mais ils ont tous un point commun : rendre le corps de la femme attirant, esthétique... Et conforme aux standards de beauté actuels : des seins ronds, hauts, fermes, avec un décolleté pigeonnant. Vous ne me croyez pas ? Voilà une capture d'écran pour une recherche google image avec le mot "bra" (soutien-gorge en anglais) :

Pour résumer : Chaque époque à son style vestimentaire ET ses sous-vêtements destinés à modeler la silhouette féminine selon les canons de beauté de cette époque. 

 

 


Boobs anatomy 1.0

Et maintenant, passons donc à un peu d'anatomie. 

 

Un sein, en gros c'est de la graisse, des glandes, et des petits ligaments. Tout ça est entouré de peau et repose sur la cage thoracique. 

 

Les seins sont maintenus par plusieurs choses :

 

1. La peau. Plus elle est ferme, plus les seins tiennent. Logique.

2. Les ligaments de Cooper, que vous pouvez voir sur l'image.

3. Les muscles pectoraux et alentours, qui ne soutiennent en réalité pas vraiment les seins, mais peuvent participer à donner un aspect plus haut. 

4. Un soutien-gorge. 

 

Donc en gros, on ne peut pas faire grand-chose(à part porter un soutien-gorge) pour soutenir ses seins. On peut raffermir sa peau avec des crèmes (mais l'efficacité est très limitée) , se muscler (mais ça ne soutient pas vraiment les seins - puisque les seins n'ont pas de muscles). Et ces ligaments de Cooper ? Ce sont des ligaments, et pas des muscles -donc on ne peut pas les muscler non plus ; tout comme la peau, ils s'affaiblissent avec l'âge, et donc plus on vieillit, moins on a des seins fermes. 

Ces ligaments sont donc le soutien-gorge naturel de votre poitrine, et à ce sujet il existe un gros clivage : 

 

1. Porter un soutien-gorge permet de ménager les ligaments de Cooper, et donc les seins seront fermes plus longtemps. 

2. Porter un soutien-gorge empêche les ligaments de Cooper de faire leur boulot, et faute d'être utilisés, ils s'atrophient, et les seins sont fermes moins longtemps.

 

J'ai fait quelques recherches, je n'ai pas trouvé d'étude approfondie sur le sujet (ce qui voudrait dire prendre un échantillon assez vaste de femmes portant des soutiens-gorges et d'autres n'en portant pas, mesurer la fermeté de leurs seins sur plusieurs années, enlever les autres facteurs pouvant  accélérer ou diminuer la perte de fermeté... Bref, je pense qu'il y a d'autres sujets de recherches plus importants)

Pour cet article, on va donc couper la poire en deux, et partir du principe qu'un soutien-gorge ne change rien à la fermeté des seins sur le long terme. 

 


Mais alors pourquoi on porte des soutien-gorges ?

Maintenant qu'on sait tout cela, on va se poser une question : pourquoi porte-on un soutien-gorge ? Il y a plusieurs réponses :

 

1. Pour avoir une poitrine conforme à l’esthétique actuelle sous ses vêtements (ou sans ses vêtements)

2. Pour éviter les douleurs et les gênes quand on fait une activité physique ;

3. Pour éviter les douleurs et les gênes au quotidien quand on a une forte poitrine ; 

4. Par pudeur : pour éviter qu'on voit un téton qui pointe, un bout de sein quand on a un décolleté ; 

5. Parce qu'on aime porter de la lingerie et des jolis soutifs.

( vous pouvez complètement me donner d'autres bonnes raisons, ce sont les seules auxquelles j'ai pensé)

 

 

Et je crois que c'est à peu près tout. Toutes ces raisons sont absolument valides, chacun est libre de faire ce qui lui plaît. MAIS... 

 

Mais voilà, moi les raisons 1 et 4 me dérangent...

 

  • Esthétique et pudeur

 

Je ne vais pas vous apprendre grand-chose en vous disant que les canons de beauté actuels qu'on voit dans les magazines sont complètement irréalistes et déconnectés de la réalité, qu'il y a des gens qui travaillent très dur pour qu'on se sente toujours comme des trolls des bois pour nous faire acheter tout un tas de produits (anti-cellulite, anti-rides, épilation, parfums, crème miracle peau parfaite etc etc) Et il est plus ou moins ancré en nous  que notre corps est toujours perfectible, qu'il pourrait être mieux, qu'à son état naturel il n'est pas socialement acceptable. Ce qui est pour moi inacceptable. 

 

Donc, si on porte un soutien-gorge parce qu'on veut un décolleté pigeonnant et pas de téton qui pointe dans un courant d'air : soit. C'est un choix totalement valide, mais il faut savoir pourquoi on fait ça. Savoir qu'on est pas obligée, que c'est pas normal d'être choqué par un téton de femme si voir un téton d'homme ne pose aucun problème. Faire un choix c'est connaître toutes les options dont on dispose et en choisir une (ou plusieurs) qui nous conviennent. Faire un choix, ce n'est pas juste faire ceci ou cela parce qu'on croit que c'est la seule option et que c'est normal parce que tout le monde fait comme ça. Il faut savoir pourquoi on fait ce choix. 

 

Par exemple, je ne supporte plus les soutiens-gorges rembourrés, et les soutien-gorges à armatures : je trouve ça inconfortable, mes seins n'ont pas plus besoin que ça de support et je trouve que pour moi, les soutiens-gorges sans armatures et les brassières font très bien le boulot de support.  Mais il m'arrive tout de même parfois de porter un soutien-gorge avec armatures et rembourrage, parce que je porte un haut ou une robe qui s'y prête mieux, par exemple j'ai un haut bustier qui à une vachement meilleure gueule avec un soutien gorge bandeau à armatures et rembourrage. Donc je le porte (mais jamais bien longtemps) ; je sais pourquoi je le porte, je sais que ça n'est pas une obligation, mais j'aime la silhouette que ça fait. 


Et la notion de plaisir dans tout ça ?

Oui, le plaisir : parce qu'on peut aussi porter des soutien-gorge par plaisir, parce qu'on aime la lingerie, et qu'on s'aime dans de la lingerie. 

 

Pour moi, les vêtements qu'on choisit et qu'on porte sont une manière de choisir comment on se présente aux autres. Attention, je ne dis pas qu'on s'habille pour les autres : on s 'habille pour se plaire à soi-même en premier lieu (je ne connaît pas grand monde qui aurait porté un truc qu'il juge immonde même si tout le monde crie que c'est magnifique) et pour choisir la manière dont on se présente aux autres. C'est un choix. On contrôle son image, et c'est OK. 

 

 

Pour les sous-vêtements, c'est différent, et c'est là que je trouve ça très intéressant. Il n'y a pas grand-monde qui te voit dans tes sous-vêtements et la première personne, c'est toi : les sous-vêtements sont la manière dont on choisit de se présenter à soi-même. Et c'est pour ça que je pense très sérieusement que les dessous sont une manière de se sentir bien dans son corps, de se le réapproprier en portant des trucs qui NOUS plaisent et qu'on sera seules à voir. Perso, je ne supporte plus les pubs de lingerie qui placent le regard de l'homme au  cœur de tout ça : Je parle évidemment des "leçons" d'Aubade (je trouve très joli ce que fait Aubade, mais leur com me rend épileptique) et de toutes les pubs dans ce genre là : 

Pour moi, le message que me renvoie ce genre de pub est : La lingerie c'est sexy, c'est pour séduire, pour être bonne, et si tu ne ressemble pas à ces meufs là tu seras ridicule dans de la lingerie sexy. 

 

Alors alors alors, heu, HELL NO. 

  • Et nous les meufs dans tout ça, on pense à nous ou bien ? 

- Déjà si un pub te fait te sentir mal dans ton corps, te donne l'impression que tu n'es pas assez bien : il y a un GROS problème. C'est une technique de pub : tu as un problème (tu l'ignorais peut-être mais si si tu en as un) mais t'inquiètes, j'ai la solution à te vendre ! Ouais ben non merci. 

 

- La lingerie ça PEUT être sexy (et comme on a tous une définition personnelle du mot sexy...) mais ça peut aussi être fun, pratique, confortable, chic, pas chic du tout, et on peut aussi ne pas en porter du tout d'ailleurs.

 

- Ouais alors on peut évidemment avoir envie de porter de la lingerie pour séduire, mais pour moi le principal but c'est quand même de se plaire à soi et ce qui plaît aux filles n'est pas toujours ce qui plaît aux hommes, et on peut être une fille et vouloir plaire aux filles, aux hommes, aux deux, à personne, juste à soi... 

 

Petite anecdote qui m'arrive très, très régulièrement : je fabrique de la lingerie pour femmes ; quand je crée mes modèles c'est donc à elles - et moi- que je pense. Ce qu'on trouve confortable, agréable, joli, sexy aussi. Et très, très souvent, quand j'ai de nouveaux modèles, j'ai évidemment des retours de mon entourage. Et généralement, il y a toujours des mecs pour donner leur avis sur ce qui leur plaît ou pas - et pas juste "ta dernière création est chouette" ou " je préférais l'autre" mais des trucs du genre "ah ça fait grand mère" ou "ah j'aime bien c'est sexy cette dentelle transparente !" Et ils me disent ça pas pour juste exprimer leur avis, mais parce qu'ils pensent vraiment que leur avis est important, que la lingerie est faite pour séduire, donc leur avis peut m'être utile. Et bien le truc, c'est que je m'en fous, de ton avis. Tu peux en avoir un, mais tu peux aussi le garder. Si je faisais des combinaisons de chantier, tu me donnerais pas ton avis si tu ne travaillais pas sur un chantier, hein ? Et bien là c'est pareil.

 

Par contre j'écoute attentivement les avis de mes copines. Et les modèles préférés de mes amies meufs ne sont pas DU TOUT les même que mes amis mecs. C'est même carrément l'inverse - et devinez ce que je vend le plus ? Ceux qui plaisent aux filles. Évident, non ? 

 

Alors pourquoi on s'acharne à faire ce genre de pub - c'est un autre débat et cet article et déjà beaucoup trop long, mais je pense que vous connaissez la réponse. 

 

Tout ça pour dire que pour moi, la lingerie c'est AVANT TOUT un moyen de se sentir bien dans ses baskets, et que si ça n'est pas confortable, ça ne mérite pas lieu d'être, parce qu'aujourd'hui, avec toutes les matières qui existent, on peut très bien faire quelque chose qui soit esthétique et confortable. Bref, portez ce qui VOUS plaît et surtout, surtout, SURTOUT ne vous dites jamais que vous n'êtes pas assez bien pour porter tel ou tel sous-vêtement. Ça vous plaît ? Vous êtes bien dedans ? Portez-le, c'est aussi simple que ça. 

 

Et pour finir, je passe un temps abominablement trop long sur instagram, à regarder des nanas qui portent de la lingerie. Et je ne parle pas de mannequins : je parle de vraies meufs de tous les jours, qui ont toutes des corps, des goûts, des styles différents, et qui sont toutes fans de lingerie. Et ce que je trouve génial c'est que toutes ces meufs assument complètement leurs corps et leurs gouts, et font ça pour montrer que la lingerie, c'est pour se sentir bien dans son corps. J'aime ces meufs très très fort et si vous avez besoin d'un coup de boost au moral et de comprendre qu'on peut porter de la très jolie lingerie sans avoir des jambes de 18 mètres de long, des talons aiguilles allez faire un tour chez @lingerieofthemoth pour avoir un bon aperçu de ce qui se passe sur l'instalingerie international, ou encore chez @violetfemmes, @premiumhoney, @kittendelace, @lingeriebyday, @metauxlourds, @agashibychristinao, @thelingerieaddict.... Pour ce citer que celles qui étaient en premier dans mon fil instagram sinon ça serait trop long.

 

Bref, voilà tout pour aujourd'hui, c'était certes un article un peu désordonné, j'avais juste envie de vous faire part de mes réflexions sur la lingerie !

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    xinty (mercredi, 13 juillet 2016 11:43)

    Pour ma part je fais généralement un petit 85A presque B. Jai porte des soutien gorge toute mon adolescence pour essayer de les faire "ressortir" avec les push up toussa... Mais ça fait 4 ans, depuis ma première grossesse, que j'ai abandonne cet outil. Je crois que j'en ai un dans mon placard, lorsque le haut et un peu trop transparent... Mais environs 9 jours sur 10 je n'en met plus. A part le soir avec le chéri! Et honnêtement... C'est une LIBERATION d'être sans soutien gorge. Meme si les gens dans mon entourage me font des remarques comme "dans 10 ans tes seins vont tomber" je pense que c'est justement le contraire. Le soutien gorge abime le muscle qui maintien le sein, sans soutien gorge le muscle est libre et donc se muscle! Je suis a ma deuxième grossesse et mes seins n'ont jamais été aussi fermes et hauts. Et ce meme en comparaison a mes 20 ans (age auquel j'ai arrete de porter les soutif). Alors a tous les little boobs : On sen fiche des gens qui trouvent ça "déplacé" ou meme "obscène" (uiui c'est bien ce qu'on ma dit...), vos petits seins vous remercieront si vous les laissez respirer :)

  • #2

    Angélique (mercredi, 27 juillet 2016 00:50)

    Bel article. Moi aussi j'ai une anecdote. Je travaille sur chantif, je dois porter un bleu de travail et tout les ans quand j'essaye mon nouveau lot de vêtements je me dit ah! Je suis serrée des fesse ça nages au épaules et à la taille! J'ai même souvent dit qu'un jour je voudrais lancer une gamme de vêtements de travail pour femmes et femmes enceintes!

  • #3

    elodie (jeudi, 27 juillet 2017 15:51)

    Salut, je viens juste de découvrir ton blog et j'adore, je dévore tout tes articles. Cela fait tellement longtemps que je cherche un soutient gorge adapté à ma poitrine, pour pas que ça me serre... A la maison je n'en porte jamais, je n'est pas une très grosse poitrine, mais au boulot ou avec les amis j'en porte alors je vais trouver mon soutient gorge à moi rien qu'a moi. Merci en tout cas pour tout t'est bon conseil. A plus